LE RENOUVEAU DE L’ASTRO CLUB DE FRANCE

L’Astro Club de France, dans sa première vie, a été fondé par Pierre Bourge en 1984 et a fonctionné jusque 1995. Cette assciation a publié durant dix années la revue Astro Ciel dont la disparition laisse un vide éditorial que nulle autre revue française n’a comblé.

Pierre Bourge aux commandes du T535 de l’Observatoire Charles Fehrenbach, © : Philippe Morel, OBSCF/ACF.

Pierre Bourge, disparu le 21 juin 2013 à l’âge de presque 92 ans a laissé orphelines plusieurs générations de passionnés d’astronomie. Dès lors, honorer sa mémoire et tenter de poursuivre son œuvre devenait un impératif urgent avant que le temps fasse son oeuvre. Dés 2014 une journée commémorative rassemblant 65 associations était organisée le 22 juin, reprise depuis 2015 sous le nom de Festival du Soleil – Journées Pierre Bourge coordonnées cette fois par l’Observatoire Charles Fehrenbach. Les prochaines éditions le seront désormais sous l’égide de l’Astro Club de France. Le plus bel hommage à rendre à Pierre Bourge étant cependant de poursuivre l’action qui l’a animé sa vie durant, c’est aujourd’hui à l’Astro Club de France qu’incombe cette mission.

Les rédacteurs des statuts de l’ACF, de gauche à droite : Fabrice Bourge, David Legranger, Philippe Morel, Stéphane Bourge … et Maurice Wierczinski à la prise de vue.

Les 31 janvier et 1er février 2015 la première ébauche des statuts a été rédigée puis relue et complétée sous le regard expert de Louis Charrié, retraité du notariat. Le dimanche 6 décembre 2015 se tenait l’assemblée Générale constitutive élisant les neuf membres du premier Conseil d’Administration.

Les 31 janvier et 1er février 2015 la première ébauche des statuts a été rédigée puis relue et complétée sous le regard expert de Louis Charrié, retraité du notariat. Le dimanche 6 décembre 2015 se tenait l’assemblée Générale constitutive élisant les neuf membres du premier Conseil d’Administration.

A l’Observatoire Charles Fehrenbach : conclusion de l’AG constitutive du 6 décembre 2016.

Pierre Bourge avait un rêve : celui de voir naître ce qu’il dénommait un jardin observatoire ouvert à tous, soit, un endroit situé en zone rurale, là où le ciel nocturne demeure préservé mais aussi un lieu permettant la contemplation de la nature et l’approche d’une astronomie didactique et ouverte sur toutes les sciences s’y rapportant.

L’Observatoire Charles Fehrenbach tel que projeté avant l’arrivée de l’ACF.

Ce jardin observatoire répondant à la lettre au concept défini par Pierre Bourge, l’Observatoire Charles Fehrenbach a été choisi pour héberger le siège de l’Astro Club de France, marquant ainsi le caractère délocalisé de ses activités. Sur ce site installé sur une surface de 3000m² permettant l’accueil et l’hébergement de petits groupes sous un ciel propice aux observations diurnes et nocturnes, difficile de rêver mieux pour une astronomie de terrain.

L’Astro Club de France n’a pas pour objet de devenir une association nationale reproduisant ce que les associations existantes font très bien depuis des décennies. Il n’y aura donc pas de nouvelle revue dans un marché déjà très exhaustif sur le marché national. Le Credo de l’ACF sera, au contraire, ce que ces associations ne privilégient pas : rassemblements, manifestations publiques, séjours et voyages d’observation. Cette association est ouverte à celles et ceux privilégiant le partage des connaissances et des pratiques astronomiques vers le plus grand nombre.

Les projets sont nombreux pour 2017 et au nombre de ces derniers pour les prochains mois figurent :

Lien vers agenda

Pour tout renseignement et adhésion (15€/an dont 10€ venant en réduction de l’imposition) : Morel.Philippe@wanadoo.fr.